Votre panier

Le panier est vide


C’est en modelant un morceau d’argile au gré de son humeur et imagination que le santonnier crée son personnage. Il affine ses traits et lui confère une expression et un mouvement à l’aide de petits outils. Nous utilisons par exemple fréquemment les pinces, bistouris et autres ustensiles du dentiste. Difficile d’estimer le temps utile au façonnage du modèle. Tout dépend de l’ inspiration et de la dextérité du santonnier qui non seulement fait naître le personnage de ses doigts mais aussi de sa tête et de son cœur. Régulièrement, le santonnier revient vers son modèle précieusement gardé dans une boîte entouré d’un tissu humide afin d’éviter que l’argile ne sèche.

Une fois le modèle finalisé, le santonnier s’attache à façonner le moule en plâtre poreux (en deux partie) qui permettra de reproduire son modèle. Une fois le moule réalisé, le modèle sera retiré de son écrin ; bien souvent, il sera perdu à l’ouverture de ce premier moule.

Ensuite, un second moule sera créé en vue de garder le premier (le moule « mère ») durant plusieurs générations. Et en cas de souci, tout le travail ne sera pas perdu puisqu’au départ du premier moule, il sera toujours possible d’en dupliquer d’autres !


Nous gardons toujours précieusement les premiers moules réalisés dans l’ atelier !

Le second moule, lui aussi en plâtre, permettra de réelle production de santon. La santonnier façonnera un petit boudin qu’il placera dans son moule pour en ressortir quelques secondes après un petit personnage.


Si besoin en est, toujours avec son matériel de dentiste, il corrigera et affinera certains traits et détails avant de laisser sécher le santon. Un fois déshydraté, il sera une nouvelle fois affiné à l’aide d’un couteau pour faire par exemple disparaître les joints dessinés par la jonction des deux parties du moule.

Place ensuite à la cuisson avant la décoration en plusieurs étapes … une couleur à la fois !